Promouvoir les moyens d'expression en prison

Introduction

En 2010, les Journées nationales prison ont porté sur la question de l'expression individuelle et collective des personnes détenues et de leurs proches, sous le titre Prison, la Dernière Grande Muette?

Ce dossier thématique sur la liberté d'expression en prison vise à approfondir ce sujet en proposant réflexions et propositions de la FARAPEJ sur le sujet ainsi que de nombreux documents sur la question émanants d'organisations ou administrations françaises ou européennes ainsi que bien sûr des contributions d'universitaires.

Ce dossier aborde à la fois la question de la liberté d'expression au sens large et en particulier dans son expression individuelle et celle du droit à l'expression collective en détention.

Le droit à l'expression collective est affirmé dans la règle pénitentiaire européenne 50:

Sous réserve des impératifs de bon ordre, de sûreté et de sécurité, les détenus doivent être autorisés à discuter de questions relatives à leurs conditions générales de détention et doivent être encouragés à communiquer avec les autorités pénitentiaires à ce sujet

et a été traduit, dans une certaine mesure, en droit contraignant français à l'occasion de la loi pénitentiaire du 24 novembre 2009 qui dispose, dans sont article 29, que:

sous réserve du bon ordre et de la sécurité des établissements, les personnes détenues sont consultées par l’administration pénitentiaire sur les activités qui leur sont proposées.

À l'issue des Journées nationales prison, la FARAPEJ a poursuivi une réflexion sur la question de l'expression et a adoptée, lors de l'assemblée générale 2011 de la fédération, des propositions de la FARAPEJ sur l'expression individuelle et collective en détention.

Documents d'information variés sur l'expression individuelle et collective en détention

Vous trouverez par ailleurs sur cette page certains documents sur l'expression individuelle et collective en détention: