Fédération des Associations Réflexion-Action, Prison et Justice

Chronique d’actualité - août

Pierre Delmas

1ier août

  • Mort de Steve Maia Caniço : zones d’ombres et polémiques. Juste après que le corps du jeune homme qui s’était noyé le 21 juin a été identifié, le premier ministre est intervenu, mardi 30 juillet pour éteindre la controverse. Sur la foi du rapport de l’IGPN, Edouard PHILIPPE estime qu’« il ne peut être établi de lien entre l’intervention des forces de police et la disparition ». L’avocat de la famille conteste cette version.
  • Les locaux des députés « La République en marche » pris pour cible. Ils ont été l’objet de dégradations.
  • A MAURICE, voyage au cours de l’optimisation fiscale. L’île devenue paradis fiscal décomplexé, fragilise les économies africaines, dont elle siphonne les revenus (50 Milliards de dollars par an).

2 août

  • Mort de Steve : le témoin « oublié » par l’IGPN. Romain G. présent sur les lieux du drame le 21 juin, raconte l’intervention des forces de l’ordre. Pour lui, l’IGPN a tenu à présenter des conclusions qui ne visent « qu’à mettre la police hors de cause ».
  • Projet d’attentat : trois hommes mis en examen. Ils avaient évoqué la possibilité de s’en prendre à un surveillant pénitentiaire. Deux de ces hommes étaient déjà détenus, l’un pour séjour en Syrie et l’autre pour apologie du terrorisme.
  • Riposte contre le plan d’économie pour les centres d’hébergement. « On commence à voir poindre une sélection des entrants au détriment des plus vulnérables comme les jeunes de 18 à 25 ans ou les sortants de prison » Sami CHAYATA délégué National de la CROIX ROUGE.

3 août

  • CORSE : L’IGPN saisie après une perquisition au domicile de Charles PIERI. Un arsenal a été retrouvé, mais la procédure pourrait être entachée d’irrégularité.
  • Une maison d’accueil pour autistes accusée de maltraitance. Elle a été placée sous administration provisoire, après plusieurs plaintes de familles.

4/5 août

  • Affaire Steve : le récit d’une équipe de secouristes. Ils racontent « un moment de panique impressionnant » à la suite d’une salve de lacrymogènes. « Des gens criaient et courraient désorientés. Des voix ont dit qu’il y avait des personnes à l’eau ».
  • Eva JOLY ancienne juge d’instruction et ex-députée au Parlement européen raconte sa relation au journal « Le Monde ». « Il n’y a rien de pire, après une enquête journalistique sur la criminalité financière, que rien ne se passe. L’opinion ne retient qu’une chose : il y a « eux » en haut du pouvoir pour qui tout est possible et « nous » simples justiciables, à qui on ne passe rien. Ça reste comme une tâche ».

6 août

  • Mort de Steve : l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) défend son enquête administrative. « On ne dit pas circulez, il n’y a rien à voir ! » « Nous n’avons jamais eu la volonté de blanchir qui que ce soit ».
  • Un jeune de 17 ans abattu à MARSEILLE dans les quartiers nord sur une place connue pour abriter un trafic de stupéfiants. 5 hommes sont décédés depuis le début de l’année dans les mêmes conditions.
  • Quand les robots se font avocats l’intelligence artificielle change en profondeur le monde de la justice. Les start-up du droit proposent des services allant de la rédaction d’actes à l’audit de contrats, en passant par le « justice prédictive ».

7 août

  • Prison de RENNES des détenus victimes de surveillants. L’un d’eux a été privé de son traitement alors qu’il souffrait d’une rage de dent. L’autre a été tabassé à l’issue d’un parloir. On l’accusait d’avoir dissimulé de la drogue, transmise à l’occasion de la visite.

8 août

  • A SIGNES, l’émotion après la mort du maire. Jean Mathieu MICHEL a été écrasé le lundi 5 août, par une camionnette venue déposer illégalement des gravats. Les décharges sauvages, un fléau pour les communes. Lorsque des sanctions sont appliquées, c’est dans 63% des cas sous la forme d’une amende forfaitaire de 68 euros pouvant atteindre 1500 euros en cas de dépôt depuis un véhicule, ainsi que la confiscation de celui-ci.

9 août

  • Le parquet de PARIS s’oppose à la remise en liberté d‘un militant antifasciste. Mis en examen depuis avril pour « violences en réunion » et « vol avec violence », Antonin BERNANOS est soupçonné d’avoir participé à une rixe avec des identitaires. Il est le seul mis en cause à avoir été placé en détention provisoire.
  • Mort du maire de SIGNES : la thèse de l’accident privilégiée. Le conducteur de la camionnette est placé sous contrôle judiciaire.
  • Huit ans de prison pour une mère de retour de Syrie, avec une période de sûreté des 2/3. Elle avait quitté son domicile d’ANTIBES pour rejoindre un « combattant » qu’elle a épousé en Syrie. Elle a séjourné 9 ans en Syrie avec ses trois jeunes enfants âgés de 5,7 et 9 ans.

10 août

  • L’ex-patron suisse d’HSBC condamné pour « blanchiment d’argent ». Peter BRAUNWALDER a accepté, avec la procédure du plaider coupable une peine d’un an de prison avec sursis et 500.000 euros d’amende. L’administration française a estimé à « au moins 1,67 Milliards d’euros » les sommes frauduleusement soustraites à l’imposition avec le concours de la banque.
  • Enquête ouverte après une fausse couche en garde à vue. Refusant d’être placée en cellule, elle s’est débattue, des policiers sont intervenus pour la maîtriser.

11 août

  • Léonard PELTIER, le prisonnier oublié. En 1977, le militant de la cause indienne a 32 ans, condamné à la perpétuité pour meurtre de deux agents du FBI. Devenu le plus ancien prisonnier politique des Etats-Unis, il continue de clamer son innocence.

13 août

  • Pas de dépaysement du procès pour le repenti corse Claude CHOSSAT. L’ancien chauffeur du maffieux Francis MARIANI sera jugé en octobre pour assassinat. « Il n’apparait pas qu’un dépaysement de ce procès serait de nature à faire disparaitre les éventuels risques » François MOLINS procureur général près la Cour de Cassation.
  • L’IGPN saisie après une interpellation musclée dans une affaire de stupéfiants à SAINT-OUEN le 9 août. Elle avait été filmée par un témoin.
  • En NORVEGE, un terroriste d’extrême droite arrêté après avoir attaqué une mosquée. Le suspect a rendu hommage aux auteurs des tueries de Christchurch et d’El Paso.
  • Transfert de djihadistes à l’ONU interpelle PARIS. 7 français de l’EI prisonniers en SYRIE, ont été condamnés à mort en IRAK.

14 août

  • Affaire Jeffrey EPSTEIN fait des remous en France. Jeffrey EPSTEIN se serait suicidé dans sa cellule, alors qu’il était en détention provisoire. Des infractions sexuelles ont-elles eu lieu en France ? EPSTEIN se rendait fréquemment à PARIS où il était propriétaire d’un appartement.
  • Attentat de la Rue des Rosiers : le CRIF demande une enquête parlementaire sur le pacte que l’ex-patron des renseignements français, Yves BONNET aurait noué avec le groupe Abou NIDAL qui avait perpétré l’attentat de la Rue des Rosiers à PARIS en 1982.

15 août

  • La France face à l’afflux de mineurs isolés. Les départements affirment prendre en charge plus de 40.000 personnes assurant avoir moins de 18 ans. En 1999 elles n’étaient que 200. L’Assemblée des départements estime à 2 Milliards d’euros les dépenses en 2018 pour les jeunes étrangers.
  • Grande-Synthe, chronique d’une évacuation annoncée. Plus de 800 migrants sont entassés dans un gymnase depuis 8 mois. Les passeurs font régner leur loi.
  • Stanley RICHARDS, ancien membre du gang des BLACKSPADES, très engagé dans l’aide aux détenus dans le cadre de l’association « The fortune Society ». Son leitmotiv « le crime que vous avez commis n’est pas ce que vous êtes ».

16 août

  • Affaire VECCHI : le parquet requiert un supplément d’information. La justice examine le cas d’un Italien condamné à 12 ans de prison pour violences commises en 2009 et arrêté en BRETAGNE le 8 août. Il est établi en France depuis 2011. Les décisions italiennes ne peuvent être remises en cause par contre la justice française doit s’assurer que les procédures ont bien été respectées.
  • Drogue ; saisie exceptionnelle de cocaïne au HAVRE, valeur estimée 74 Millions d’euros.
  • Plainte pour torture après une interpellation. Il assure avoir reçu des coups de pied et plusieurs coups de pistolet taser sur ses organes génitaux.
  • Une femme retrouvée morte dans l’Aube, son conjoint qui a fait une tentative de suicide est suspecté.

17 août

  • Romario, 21 ans, rentré dans le rang. Originaire de POINTE-à-PITRE, le bachelier est rentré au régiment service militaire adapté (RSMA) de Guadeloupe pour éviter la « dégringolade ». Il y a 18 mois, il a décroché un CDI dans une distillerie.
  • Le grand blues des maires de France. Le Sénat a envoyé un questionnaire aux élus municipaux pour recenser les violences dont ils sont victimes. En 2018 361 maires et adjoints ont été victimes d’atteintes volontaires à l’intégrité physique. Presque un maire sur d’une souhaite pas se représenter.

18 août

  • SNCF, RATP : licenciés sans motif apparent. Des salariés renvoyés sur avis du ministère de l’Intérieur pour suspicion de radicalisation se tournent vers la justice. « Sous le couvert de lutte contre le terrorisme, des libertés fondamentales sont bafouées » Me Thierry Renard, avocat. La Cour d’Appel a ordonné à la RATP de réintégrer Marc, un chauffeur de bus qui avait été congédié après un avis d’incompatibilité.
  • Se réapproprier son corps après l’excision. Plus de 120.000 femmes vivant en France ont subi une mutilation sexuelle. Des unités de soins apparaissent pour les aider.

20 août

  • Les pouvoirs énormes du parquet européen. Le ministère de la justice prévoit un projet de loi pour adapter son organisation à la future institution. 22 pays de l’UE ont signé le 12/10/17 le règlement fondateur du parquet européen, chargé de la lutte contre les atteintes aux intérêts financiers de l’Union Européenne (fraude à la TVA intracommunautaire et subventions). Les procureurs européens délégués « doivent offrir toutes garanties d’indépendance », ce qui ne correspond pas au statut actuel du parquet français. Il sera doté de pouvoir hors norme. Chaque pays sera doté d’au moins deux procureurs délégués.

21 août

  • « Partir des banlieues, c’est toujours un peu trahir » Fabien TRUANG, sociologue. « Afficher sa foi, c’est ne plus courber comme pères et mères, l’échine. On repousse ainsi le temps obscur des colonies avec les moyens du bord ».
  • Jeffrey EPSTEIN, itinéraire d’un prédateur sexuel. Le millionnaire avait mis en place un système de rabattage d’adolescentes qui tombaient sous son emprise. Il s’est pendu le 10 août dans sa cellule.

22 août

  • Trois dirigeants d’un groupe néo-nazi bientôt jugés à MARSEILLE. Le groupe, BLOOD and HONOR HEXAGONE, est dans le viseur de la justice depuis 2015, après être apparu au détour d’une enquête sur un trafic d’armes et d’explosifs.

G7 à BIARRITZ : 13200 policiers et gendarmes déployés. Des militaires seront mobilisés pour sécuriser le sommet. Les organisateurs du contre-sommet promettent une semaine d’actions pacifiques.

23 août

  • Les juteuses affaires de BEN STEINMETZ. La Suisse va juger le milliardaire franco-israélien pour corruption dans des transactions minières en GUINEE. Nicolas SARKOZY, devenu avocat, était à ses côtés lors d’un déplacement à CONAKRY en février.
  • Le Président, E MACRON, a reconnu que des « blessures inacceptables » avaient été infligées lors des manifestations des « gilets jaunes ».
  • L’enquête sur la mort Zineb REDOUANE dépaysée à LYON. Elle avait été touchée par des morceaux de grenade lacrymogène alors qu’elle se trouvait à sa fenêtre. Elle était décédée le lendemain à l’hôpital.
  • Trafic de drogues : les femmes montent au front. En région parisienne et à Marseille, des habitants se mobilisent pour éloigner les dealeuses de leurs quartiers.
  • Coups de feu lors du tournage d’un clip de BOODA, chanteur de rap.

24 août

  • « féminicide » : ce mot qui embarrasse les magistrats. Le procureur d’AUCH revendique ce terme absent du Code Pénal après le meurtre d’une femme. Le 20 août une Gabonaise âgée de 49 ans a été tuée par son compagnon de 81 ans qui s’est ensuite suicidé. Une sociologue sud-africaine dans les années 70 a inventé le terme « féminicide ».
  • En Nouvelle Calédonie, une violence « décomplexée ». Près d’une femme sur cinq affirme avoir été victime d’agressions physiques au cours des 12 derniers mois.
  • Nouvelle mise en examen dans l’affaire du Grand Stade de Lille. Le Président de la Métropole européenne de Lille Damien CASTELAIN a été mis en examen pour recel d’abus de biens sociaux. Il est soupçonné d’avoir bénéficié de 18.000 euros de primes via EIFFAGE pour une terrasse personnelle.

25/26 août

  • Affaire EPSTEIN : le parquet de PARIS ouvre une enquête pour « viols ». L’association « Innocence en danger » affirme avoir reçu dix témoignages liés à l’affaire du financier américain retrouvé mort en prison.

27 août

  • L’horizon judiciaire de Tariq RAMADAN s’obscurcit avec une nouvelle plainte. L’enquête du parquet de PARIS sur l’islamologue suisse s’élargit. Elle retient désormais aussi les chefs de « viol en réunion » et « menaces » et « actes d’intimidation ». Une femme affirme que le théologien l’a violée en 2014, en compagnie d’un membre de son « staff ». En novembre 2018 M RAMADAN avait été libéré sous contrôle judiciaire, après plus de 9 mois de détention provisoire.

28 août

  • Une jeune femme tuée par son conjoint à TOULOUSE d’une vingtaine de coups de couteau. L’homme de 36 ans a tenté de mettre fin à ses jours, il a été hospitalisé dans un état grave.
  • En Jordanie, la lutte contre le fléau des « crimes d’honneur ». Tous les ans, quinze à vingt femmes sont assassinées par des membres de leur famille, accusées d’avoir commis un adultère ou d’avoir divorcé. Les victimes, exposées à des crimes d’honneur sont placées en prison pour être protégées, parfois pour de longues années. Le royaume a ouvert durant l’année 2018 un refuge pour échapper à la détention. 21% des Jordaniens trouvent ces meurtres acceptables.

29 août

  • Des élus s’alarment de la mode du « gaz hilarant ». Plusieurs villes tentent de réglementer la consommation de cartouches de protoxyde d’azote, destinées à la confection de chantilly en siphon. L’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a demandé un bilan officiel pour évaluer les risques d’addiction.
  • La Cour Européenne des Droits de l’Homme condamne la Russie dans l’affaire MAGNITSKI. Cet avocat anti-corruption était mort en détention en 2009 après avoir été torturé. Le Russie devra verser à sa famille 34.000 euros au titre de préjudice moral.
  • Face aux violences scolaires un plan « sécurité » réduit au minimum. Il n’est plus question de policiers dans les établissements ni de sanctions financières pour la famille d’enfants violents.

30 août

  • Une femme de 39 ans tuée par son ancien compagnon à POITIERS. Il a été placé en garde à vue. 99ième féminicide depuis le début de l’année.
  • Reconnaissance faciale : un test réalisé à NICE irrite la commission nationale informatique et liberté. Le « gendarme » de la vie privée dit manquer de détails pour pouvoir évaluer cette expérimentation. La CNIL et Monsieur ESTROSI sont d’accord sur un point, la France doit rénover son cadre juridique.
  • La cellule de dégrisement fiscal a rapporté 9,4 Milliards d’euros. Créé en 2013 après l’affaire CAHUZAC, le service permettait aux contribuables de régulariser leur situation sans être poursuivi au pénal. Dans 3/4 des cas les fonds étaient cachés en Suisse.

31 août

  • « féminicides » « Papa il a tué maman. Depuis un an 99 femmes ont été victimes de leur compagnon. Pendant un an une douzaine de journalistes du « Monde » enquêtent sur les meurtres conjugaux commis en 2018. La Réunion est l’un des départements les plus touchés (5 cas en 2018). Mardi débutera à MATIGNON le Grenelle des violences conjugales.
  • Prison ferme contre des cadres de Génération identitaire pour l’opération menée contre les migrants dans les Alpes : 6 mois de prison ferme.
  • Sondages de l’Elysée : Guéant et BUISSON renvoyés en correctionnelle. M SARKOZY protégé par l’immunité présidentielle ne peut pas être inquiété pour ces faits.

Documents à télécharger

  Chronique d’actualité - août 2019

Le projet RESCALED


En savoir plus

Agenda de la Fédération


Commission de discipline : quand la société civile s’invite en prison - Association Possible

Le 25 novembre
Un évènement de l’association Possible - Mercredi 25 novembre 2020- 18h30 à 20h30

La Dictée Géante - Auxilia/France Culture

Le 28 novembre
Un évènement Auxilia/France Culture - Samedi 28 novembre 2020 - 17h30
Consulter l'agenda

Actualités récentes


Journées Nationales de la Prison Belge 2020


2e édition du programme Act’ice - Possible