Fédération des Associations Réflexion-Action, Prison et Justice

Histoire de la probation

La probation…une histoire encore neuve !


S'incrire à la cette formation

Formatrice / Formateur :

M. Jean-Michel ARMAND, Directeur Pénitentiaire d’Insertion et de Probation honoraire et Membre associé au Centre des Ressources pour l’Histoire des Crimes et des Peines de l’ENAP.

Problématique :

L’un des aspects novateurs de l’exécution des peines au cours du XXe siècle est sans aucun doute le développement de la prise en charge des personnes placées sous-main de justice en « milieu ouvert ».
Si l’administration pénitentiaire dénombrait près de 68. 000 personnes écrouées détenues au 1er janvier 2020, elle comptait deux fois plus de personnes suivies en milieu ouvert par les services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP). Cette situation est assez récente pour que l’on puisse faire un retour sur sa naissance.

Si on retient généralement 1958, année de réforme du code de procédure pénale, qui consacre notamment le juge de l’application des peines, le sursis à l’emprisonnement avec mise à l’épreuve, les comités de probation et d’assistance aux libérés et nombre de mesures d’aménagement de peine (semi-liberté, permission de sortie…), l’idée, puis le concept de probation sont beaucoup plus anciens. Ils trouvent leurs fondements dans l’espoir que les philanthropes tout comme les militants de la défense sociale, mirent dans l’amendement et la régénération du délinquant hors les murs.

Objectifs pédagogiques :

- Appréhender, dans leurs contextes politiques respectifs les différentes étapes qui ont jalonné l’histoire de la probation.

- Connaître les débats d’idées qui les ont traversées et les grandes figures politiques, philosophiques et morales qui les ont portés.

Programme :

Infos pratiques

Niveau : 1

Public : Intervenants auprès d'un public concerné par la justice pénale

Durée : 1 journée

nb de stagiaires maxi : 12 personnes

Consulter l'agenda

Actualités récentes


Welcome in my backyard [en ligne]


Rapport 2020 du CGLPL