Fédération des Associations Réflexion-Action, Prison et Justice

Journées Arts en prison/Prisons en art

Le 27 mars

Les 27 et 28 mars à l’École Normale Supérieure d’Ulm à Paris,
ENS, 45 rue d’Ulm 75005 Paris

Précédées de 2 représentations des Euménides les 25 et 26 mars au Théâtre de l’ENS, interprétée par les acteurs détenus du Centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin-Neufmontiers et les étudiant.e.s en théâtre de l’ENS, dans une adaptation et une mise en scène d’Hélène Ollivier.

RÉSERVATIONS pour les 27 et 28 mars : arts.prisons.ens@gmail.com

RÉSERVATIONS pour le spectacle Les Euménides : eumenides.ens@gmail.com

Voir le détail du programme

Un événement qui mêle spectacles, conférences et œuvres, de personnes détenues, de chercheurs, d’étudiants et d’ar stes – en théâtre, danse, musique, cinéma, radio, photographie – pour penser le dialogue entre les arts et la prison.

Cette deuxième édition des Journées du DHTA s’organise autour de la rencontre entre détenus et artistes, pour mettre les prisons à l’épreuve de l’art et interroger en retour ce que la détention fait aux arts. Elle prend pour point de départ la nécessité d’établir un lien actif entre des individus habitant un lieu « hors du commun », c’est-à-dire tenu à l’écart des regards et des pensées de la société, d’une part, et ces agitateurs des représentations collectives que sont les artistes d’autre part.

Quels sont les désirs, les pratiques artistiques des personnes détenues, quelles œuvres produisent-elles, à quelle visibilité peuvent-elles accéder ? Comment vivent-elles la rencontre avec des artistes venant du dehors ? Réciproquement, pourquoi des artistes se saisissent-ils de la prison ? Quel accès ont-ils aux différents lieux de détention, sous quelles formes exercent-ils leur activité avec les détenus, quelle portée cet engagement a-t-il sur leur œuvre ? Plus généralement, quelles représentations de la prison sont révélées et interrogées par ces projets artistiques ?

Ces journées sont organisées par le Département d’histoire et théorie des arts de l’École Normale Supérieure, membre de l’université PSL, sous la responsabilité de Marion Chénetier-Alev, maître de conférences en études théâtrales, et Hélène Ollivier, doctorante en études théâtrales, spécialiste du théâtre en prison. Elles bénéficient d’un partenariat avec le Centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin-Neufmontiers, le Centre pénitentiaire sud francilien et le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de Seine-et-Marne. En faisant une large place aux personnes détenues et aux étudiants, qui ont participé à des ateliers artistiques en détention pendant plusieurs mois, en intriquant recherche et création, université, étudiants en art et professionnels du monde pénitentiaire, elles parient sur la possibilité de réfléchir à d’autres manières de faire de la recherche et d’en renouveler les formats.


Le projet RESCALED

Agenda de la Fédération


AG de la FARAPEJ - vidéoconférence

Le 20 juin
Consulter l'agenda

Actualités récentes


Surpopulation carcérale, covid-19 et confinement : un cocktail explosif


Formations de la FARAPEJ