Fédération des Associations Réflexion-Action, Prison et Justice

Journées Nationales Prison 2006

La prison...s’en sortir !

Thème

Avec 85 000 détenus qui sortent de prison chaque année, c’est autant de personnes amenées à se réinsérer dans notre société. Aussi, pour que ce retour soit réussi, chaque individu doit pouvoir sortir dans de meilleures conditions qu’il n’est entré : quel est le sens de ce retour si il retrouve la précarité sociale, financière, psychologique, familiale,… qui a souvent eu un lien direct avec son incarcération ? La prison devrait être en mesure de rendre à la société des personnes responsables, capables de mener une vie exempte de crime.
Dans la réalité, cette mission de réinsertion que devrait mener la prison, loin d’être une priorité, est sacrifiée au bénéfice des missions de garde et de sécurité. L’évasion d’un prisonnier est vécue par l’Administration pénitentiaire comme un échec, alors que la sortie sans aucune préparation d’un condamné livré à lui-même, pratiquement sans aide, semble une fatalité.
Or, plus on accompagne, moins on court le risque d’une récidive. Dans l’intérêt des personnes détenues comme dans celui de la société, et dans le respect des droits des victimes, l’exécution des peines doit favoriser l’insertion et la réinsertion des personnes condamnées. Or, dans les affaires de violence volontaire sur adulte, par xemple, on constate 45% de taux de retour en prison. Ce chiffre tombe à 33% lorsque les personnes condamnées sont sorties de prison dans le cadre d’une libération conditionnelle (2), c’est-à-dire une sortie de prison encadrée et prévoyant des mesures d’accompagnement de la personne. Comment expliquer le décalage entre des politiques publiques affichant des objectifs concrets de réinsertion
et le faible usage des différents moyens qui permettent cette réinsertion ?
Le système pénitentiaire ne peut être tenu pour seul responsable de l’éventuelle récidive. Redonner aux personnes qui sortent de prison une place dans la société dépasse le rôle même de la prison. C’est la société dans son ensemble qui doit être capable d’accueillir et d’intégrer ceux qui ont passé du temps derrière les barreaux : les citoyens devraient tous se sentir responsables de l’accueil des sortants de prison.
L’orsqu’on condamne quelqu’un à la prison, il ne faut jamais oublier qu’il est voué un jour à en sortir. Alors comment faire de la prison un tournant dans la vie de ces personnes, plutôt qu’une impasse ?
Les journées nationales prison posent la question et ouvrent le débat.

"La prison… s’en sortir !"

Parce que tout citoyen doit savoir ce qu’est la sanction la plus utilisée, actuellement, par des magistrats qui rendent la Justice « au nom du peuple français » ; sanction qui frappe de plus en plus lourdement, et qui est réclamée, avec souvent beaucoup de passion, par l’opinion publique, relayée par les médias.

Or, tous ceux qui interviennent en prison le savent bien, le décalage est grand entre ce que les gens imaginent, les vertus qu’ils lui attribuent pour leur sécurité future, et le taux élevé de récidive. Quelle entreprise pourrait fonctionner avec un si faible taux de réussite ?

Et pourtant, la loi doit être respectée, les victimes doivent obtenir réparation, chaque citoyen doit pouvoir espérer vivre dans une sécurité suffisante, mais chaque citoyen doit aussi pouvoir bénéficier d’une Justice respectueuse des droits de l’homme.

Mais tout essai de mise en application d’autres types de sanctions (semi-liberté, chantiers extérieurs, placement sous surveillance électronique, libération conditionnelle, etc…) par des magistrats soucieux à la fois de la dignité de la victime et de celle de la personne délinquante, et de son avenir, ne peut aboutir qu’avec le soutien d’une opinion publique bien informée, d’où l’importance de cette Journée Nationale Prison, dans toute la France.

Programmation

Téléchargez le programme en bas de cette page.

Dossier d’animation

Téléchargez le dossier d’animation en bas de cette page.

Affiche

Documents à télécharger

  Dossier de presse JNP 2006   Programme JNP 2006   QCM   Réponses - QCM

Le projet RESCALED


En savoir plus

Agenda de la Fédération


"Le procès des Comparutions Immédiates" -2nd édition - Association Possible

Le 21 octobre
Le 21 octobre à 20h30 au Toï Toï le Zinc - Villeurbanne - inscription obligatoire
Consulter l'agenda

Actualités récentes


2e édition du programme Act’ice - Possible


27ème Journées nationales Prison