Fédération des Associations Réflexion-Action, Prison et Justice

CHRONIQUE D’ACTUALITÉ - MARS

1er mars Un dentiste des quartiers nord de MARSEILLE jugé. Lionel GUEDJ et son père sont jugés à partir de lundi pour des violences volontaires sur des centaines de patients. Le praticien qui se targue d’être le « Mozart de l’art dentaire » est considéré par les parties civiles comme un « prédateur sanitaire ». Il encourt jusqu’à 10 ans de prison et 150.000 euros d’amende.

2 mars Saint-Etienne-du-Rouvray : une mère sans recours face à son fils. Aldjia KERMICHE a témoigné, lundi, devant la Cour d’Assises, évoquant la radicalisation d’Adel, l’un des deux assassins du père HAMEL en 2016. Elle regrette le manque de suivi de l’institution pénitentiaire au moment de la remise en liberté de son fils. On apprend qu’il a été interné à trois reprises dans des structures psychiatriques et qu’il a passé cinq ans en institution thérapeutique pour adolescent difficile.

Les pratiques d’un hôpital psychiatrique de LENS dénoncées. La Contrôleure Générale des lieux de privation de liberté pointe le non-respect de la loi sur les mesures contention et d’isolement. « Les juges ne se déplacent pas dans l’établissement et s’accommodent des absences répétées des patients à leurs audiences ».

Installation du premier pôle consacré aux crimes non résolus au sein du tribunal de NANTERRE.

3 mars Saint-Etienne-du-Rouvray : la préfecture de police sur le grill. Trois policiers de la direction du renseignement ont témoigné au procès au sujet d’une note qui aurait été postdatée au jour de l’attentat. Il est apparu que l’agent « 18-14 » était en contact direct par messagerie, sous couverture, avec Adel KERMICHE.

« Matraquage » au Burger King : un conseil de discipline très clément. Le 1er décembre 2018, des CRS avaient été filmés en train de frapper des « gilets jaunes ». 18 mois plus tard une enquête confiée à l’IGPN avait conclu à un usage excessif de la force. Un commissaire et un commandant de police risquent un « avertissement ».

Hausse des suicides en prison : 122 en 2021, 111en 2020, 104 en 2019. 6 fois plus de suicide que la population générale.

4 mars Yvan COLONNA violemment agressé en prison. Une enquête pour tentative d’assassinat a été ouverte. Le meurtrier du préfet ERIGNAC était jeudi dans le coma. Son agresseur a connu une détention marquée par des épisodes violents. Il a été condamné en 2015 à 9 années de prison pour « association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte de terrorisme ». En Corse la « responsabilité de l’ETAT français est dénoncée.

A MARSEILLE, la dérive d’un dentiste détaillée au tribunal. Le praticien multipliait les opérations à un rythme intenable.

Saint-Etienne-du-Rouvray : un accusé face à ses contradictions. Farid KHELIL, cousin de l’un des deux terroristes, conteste formellement avoir été au courant du projet d’attentat.

Deux femmes tuées par leur conjoint. Il y en a eu 113 féminicides en 2021.

Au procès des balcons effondrés à ANGERS des peines de prison requises contre les cinq prévenus.

5 mars Sous tension, la Corse suspendue à l’état de santé d’Yvan COLONNA. Le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête sur la violente agression en prison contre l’assassin du préfet ERIGNAC.

Primes, promotions… les policiers réjouis du « protocole DARMANIN ». Les organisations syndicales ont signé à l’unanimité ce document élaboré par la Place BEAUVAU à quelques semaines de la présidentielle.

Au procès de l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, le mystère d’une nuit. L’accusé Yassine SEBAIHIA a raconté le moment qu’il a passé avec les deux terroristes 48 heures avant leur passage à l’acte, dont il assure ne rien avoir su.

6/7 mars Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le propagandiste à la barre. Jean Philippe Steven Jean Louis assure ne pas avoir été au courant du projet d’attentat. Il s’est converti à l’islam sur internet, seul, en 2014. Il reconnait avoir fait de la propagande islamiste et il a collecté de l’argent pour aider des individus de mouvance islamiste.

Au procès du 13 NOVEMBRE, les intendants de la terreur. Les enquêteurs ont détaillé durant une semaine les détails logistiques de la préparation des attentats.

Éric DUPOND-MORETTI étrille ses juges. Chantal ARENS lui répond. La première présidente de la Cour de Cassation a rappelé le Garde des Sceaux à sa mission de « garantir l’indépendance de la justice ».

8 mars Les bénévoles qui écoutent les détenus. Rencontre avec une dizaine de visiteurs de prison qui partagent leurs expériences. Le conseiller pénitentiaire d’insertion propose à tout détenu qui n’aura pas de visite de rencontrer un de ces citoyens bénévoles. « ’association contribue à apporter de l’humanité derrière les murs, là où il n’y en a pas beaucoup ». Une démarche désormais étendue au milieu ouvert : « Association nationale des visiteurs de personnes sous main de justice ».

A CORTE, de nombreux manifestants en « soutien » à Yvan COLONNA. Des affrontements ont fait 28 blessés. L’agresseur de l’assassin du préfet ERIGNAC mis en examen pour « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste ».

9 mars La magistrature peine à s’ouvrir socialement. Les enfants de cadre sont surreprésentés à l’Ecole nationale malgré les prépas réservées aux boursiers. La « misère sociale » à laquelle sont confrontés les magistrats en début de carrière peut être un choc auquel ils ne sont pas prêts.

Saint-Etienne-du-Rouvray : de 7 à 14 ans de prison requis. Le ministère public a réfuté l’argument selon lequel les trois accusés présents seraient de simples boucs émissaires.

10 mars Le statut de détenu particulièrement signalé (DPS) levé par le premier ministre pour Yvan COLONNA. Il pourra obtenir son rapprochement dans une prison corse.

Prison avec sursis pour l’ex-première adjointe au maire de TOURS à propos d’un détournement de fonds au préjudice de l’Association pour adultes et jeunes handicapés d’Indre et Loire dirigée par son époux Guillaume MASSET.

11 mars Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : un verdict mesuré. Des peines de 8 à 12 ans de prison ont été prononcées. Le procès a été marqué par l’humanité hors norme des parties civiles. Les dernières sont venues au procès non pas animées par un désir de vengeance mais avec la volonté profonde de « comprendre ».

Au tribunal de PARIS, le manque de juges atteint 44%. Pour résorber en plus les stocks en souffrance le besoin global atteindrait 63%.

Situation explosive et nuit d’émeutes en CORSE. Une semaine après l’agression d’Yvan COLONNA, des affrontements ont eu lieu à AJACCIO, BASTIA et CALVI.

12 mars Jean CASTEX lève le statut des détenus corses « particulièrement signalés ». Cette décision ouvre la voie au transfert sur l’Ile de deux membres du commando ERIGNAC.

Dentiste de MARSEILLE : le défilé des victimes 350 patients souffrant de mutilations volontaires.

13/14 mars Prison ferme pour le magistrat qui proposait sur le Net sa fille à violer. L’ex-vice-président du tribunal judiciaire de DIJON avait été jugé en son absence mi-février. Il purgera sa peine sous bracelet électronique.

15 mars Disparition : Alain KRIVINE, figure historique de la gauche radicale. Il est mort à l’âge de 80 ans. Il avait été écroué pendant cinq semaines à la prison de la SANTE pour « maintien et reconstitution de ligue dissoute en 1968. En 1973 il est de nouveau incarcéré à la SANTE, cinq semaines pour infraction à la loi anticasseur.

16 mars Projet PECRESSE
  16000 recrutements dans la justice.
  Majorité pénale à 16 ans.
  Sanctions aggravées pour les actes perpétrés dans les quartiers difficiles.
  Impossibilité totale de régularisation pour les personnes entrées sur le sol français dans des conditions irrégulières.

PESSAC : une mosquée fermée pour 6 mois. Elle est accusée d’avoir promu un « islam radical ».

17 mars Un quinquennat d’inflation des peines, au risque de la confusion. 120 infractions créées ou durcies en cinq ans. En 11 ans 3600 infractions nouvelles. Plus de 40 réformes pénales ou de procédures pénales ont été votées en 18 ans. « En matière pénale, beaucoup de situations pourraient se gérer à droit constant ». Sénateur Noël BUFFET, Président de la commission des lois au Sénat.

Procès du 13 NOVEMBRE : une audience électrique suspendue. Dans un procès d’Assises, l’absence de manifestation du public est un principe sacré de la sérénité des débats.

18 mars Au procès DELIVEROO, un réquisitoire implacable. La procureure demande la première condamnation pénale pour « travail dissimulé » contre la plateforme. Elle a requis des peines de prison avec sursis contre trois des anciens dirigeants de la société.

L’administration pénitentiaire se défend sur l’agression d’Yvan COLONNA. Laurent RIDEL a été auditionné à l’Assemblée sur la tentative d’assassinat du détenu. « Je ne peux pas vous garantir qu’il y a une surveillance permanente de tous les détenus ».

La « gravité croissante des actes antireligieux. Un rapport rendu à Jean CASTEX liste 11 propositions pour mieux prévenir le phénomène.

19 mars Procès du 13 NOVEMBRE : les deux visages d’ABDESLAM. Le principal accusé suscite incompréhension et irritation au fil de ses interventions. ABDESLAM n’est pas le djihadiste accompli qu’on voudrait qu’il soit ni même celui qu’il prétend être devenu. Le silence pesant des accusés Osama KRAYEM et Sofien AYARI ont refusé jeudi de s’exprimer. Beaucoup de questions resteront sans réponse à l’issue de ce procès.

20/21 mars Le vrai-faux « cold case » qui hante VIERZON. Longtemps rien n’a expliqué le meurtre de Mathieu HOCQUET. Trois hommes condamnés en 2021 font appel. Les enquêteurs ont longtemps patiné : les preuves et les suspects manquent. En mars 2017, près de 18 ans après les faits, un témoignage est parvenu à la police judiciaire. Le témoin, dont l’anonymat est garanti par la justice, indique que la victime a été enlevée par quatre hommes pour récupérer les codes et les clés du fast-food dans lequel il travaillait. Ces hommes ont été condamnés par la Cour d’Assises, malgré leurs dénégations et l’absence de preuves matérielles.

22 mars Lutte antiterroriste : une priorité du quinquennat MACRON. 400 procédures sont en cours d’instruction dont 90% pour terrorisme djihadiste. Nombre de djihadistes détenus : 454 (384 hommes, 70 femmes). S’y ajoutent 650 détenus de droit commun suspectés de radicalisation.

« La prison, lieu de réorganisation idéologique des djihadistes » Hugo MICHERON, chercheur et politologue, analyse le rôle central des établissements pénitentiaires comme territoire du terrorisme. Des nouveautés : - Daech a intégré les femmes dans son projet djihadiste en tant qu’agentes de transmission idéologiques. - On a des idéologues à 100% européens qui sont de véritables intellectuels.

23 mars Yvan COLONNA est mort, lundi 21 mars à l’hôpital Nord de MARSEILLE des suites de son agression par un codétenu à la prison d’ARLES.

Un militant d’extrême droite principal suspect du meurtre de l’ancien rugbyman ARAMBURU. Loïc L.P. ancien militant du GUD toujours recherché a déjà eu affaire à la police. Il est mis en examen pour violences aggravées qui datent de 2015.

Evasion de Redoine FAÏD : le parquet de PARIS demande un procès du braqueur et de 12 complices présumés dont deux figurent du banditisme corse.

24 mars Détournement de fonds publics : GAUDIN plaide la négligence. L’ancien maire de MARSEILLE a comparu, mardi, lors d’une audience sur reconnaissance préalable de culpabilité au tribunal judiciaire de PARIS. Il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis et une amende de 10.000 euros.

A MONACO, un magistrat jugé trop curieux. Le juge d’instruction Edmond LEVRAULT fut en poste dans la principauté de 2016 à 2019 avant d’être évincé.

La chambre de l’instruction de la C.A. de PARIS se penche sur le sort de 10 ex-activistes d’extrême gauche italiens. « Ces personnes ont respecté la parole donnée. Pourquoi l’Etat français ne respecte-t-il pas la sienne ? Me Irène TERREL avocate.

« J’étais prévu pour le 13 » l’intrigante révélation de Mohamed ABRINI. L’ami d’enfance d’ABDESLAM a dit qu’il aurait pu participer aux attentats.

25 mars Drogue : un bilan du quinquennat en trompe l’œil. Le candidat MACRON s’est dit contre la légalisation du cannabis, à revers de sa position en 2017. Le commerce de drogues est vu comme la source principale d’une part considérable de la délinquance. L’amende forfaitaire délictuelle est une sanction pénale immédiatement applicable par un policier ou un gendarme sans procès : 200 euros. En France 1 Million de personnes fument quotidiennement du cannabis, 1ère place en Europe.

Le choix embarrassant de DUPOND-MORETTI dans la nomination des juges. Le nom de Serge TOURNAIRE qui a travaillé sur des affaires impliquant Nicolas SARKOZY a été biffé.

Mort d’ARAMBURU : les deux suspects arrêtés. Ils sont militants d’extrême droite.

26 mars Comment l’agression mortelle de CLONNA a tout accéléré. L’exécutif a commencé soudainement la levée du statut de « détenu particulièrement signalé » (DPS) du « commando ERIGNAC » en signe d’apaisement.

Allègement du statut des détenus basques mais pas des peines. Seules quatre personnes liées à l’ETA ont le statut de « DPS » contre 27 en 2017.

Procès de Kevin GUIAVARCH 18 ans de prison requis, 14 ans de réclusion réclamés pour son épouse officielle. Pour l’avocat général, son départ précoce en Syrie est une circonstance aggravante.

27/28 mars Le djihadiste Kevin GUIAVARCH condamné à 14 ans de prison. La Cour souligne qu’il « ne semble pas avoir engagé un réel travail d’introspection ». L’épouse de ce belton parti rejoindre l’Etat islamique en Syrie a été condamnée à 6 ans de réclusion à effectuer à son domicile.

30 mars Un meurtre mystérieux jugé aux assises de l’AIN. Le procès de MAMADOU DIALLO, 32 ans, accusé du meurtre d’une postière en 2008, s’est ouvert lundi. Le dossier a longtemps été appelé « l’affaire Gérald THOMASSIN ». Celui-ci a fait trois ans de détention provisoire avant de bénéficier d’un non-lieu. Depuis il est porté disparu.

A SEVRAN, interrogations après la mort d’un homme tué par la police. Des violences urbaines ont éclaté entre jeunes et forces de l’ordre dans le quartier des Beaudottes. L’inspection générale de la police nationale a été saisie de l’enquête.

31 mars 13 NOVEMBRE : les « révélations » frustrantes de Mohamed ABRINI. « L’homme au chapeau » a tenté, mardi, de se dédouaner Salah ABDESLAM. Le scénario dans lequel l’accusé s’attribue le rôle de kamikaze désigné malgré lui peine à convaincre.


Le projet RESCALED


En savoir plus

Agenda de la Fédération

Consulter l'agenda

Actualités récentes

image par defaut

CHRONIQUE D’ACTUALITÉ - MARS

image par defaut

CHRONIQUE D’ACTUALITÉ - FÉVRIER