Fédération des Associations Réflexion-Action, Prison et Justice

Favoriser l’acceptabilité des structures accueillant des personnes placées sous main de justice

Livret de conseils et bonnes pratiques en français et en anglais

La Farapej, dans le cadre du projet RESCALED, publie un livret de conseils et de bonnes pratiques pour favoriser l’acceptabilité des structures accueillant des personnes placées sous main de justice, notamment de "maisons de détention".

Ce livret fournit des conseils pour communiquer et permettre la concertation autour d’un projet de structure accueillant des personnes placées sous main de justice. Il propose également des pistes de réponses aux arguments d’opposition fréquemment utilisés lors de projets sensibles similaires. Ce livret s’appuie notamment sur des exemples de structures et de programmes innovants en France et dans plusieurs pays européens.

Les projets de "maisons de détention" - ou de structures similaires de petite taille, hébergeant des personnes placées sous main de justice et intégrées localement - rencontrent généralement des résistances spécifiques lors du processus d’implantation. Ces réactions d’opposition sont généralement qualifiées de NIMBY (Not In My Backyard). Afin de limiter ces réactions et de favoriser l’acceptabilité de ces projets, il est important de mener une concertation et de communiquer autour du projet afin de permettre un dialogue apaisé, pédagogique et transparent avec les riverains. Ce livret - qui s’adresse notamment aux porteurs de projet - propose donc des pistes pour répondre à ces enjeux.

Le livret “Favoriser l’acceptabilité des structures accueillant des personnes placées sous main de justice” est disponible en français et en anglais.

FAVORISER L’ACCEPTABILITÉ DE STRUCTURES ACCUEILLANT DES PERSONNES PLACÉES SOUS MAIN DE JUSTICE
FROM NIMBY TO WIMBY : MAKING FACILITIES HOUSING PEOPLE UNDER THE SUPERVISION OF THE JUSTICE SYSTEM MORE ACCEPTABLE

Le projet RESCALED


En savoir plus

Agenda de la Fédération

Consulter l'agenda

Actualités récentes

image par defaut

CHRONIQUE D’ACTUALITÉ - 06/2022

image par defaut

CHRONIQUE D’ACTUALITÉ - MARS