La parole est à l'accusé (LAPAC)

Créer des espaces de dialogue et d’accompagnement pour les personnes détenues dans le contexte spécifique de leur préparation au procès ; d’initier et de mettre en Å“uvre des projets autour de la parole en prison.

- Public cible : Personnes placées sous main de justice

L’association LAPAC a été fondée en 2009 sur l’impulsion d’Hélène Castel afin d’aider la prise de parole des prévenus dans leur procès. En janvier 2013 le projet pilote a débuté à la maison d’arrêt de la Santé à Paris.

Domaine d'intervention

Au cours du processus pénal, la parole est déterminante pour la personne poursuivie. Celle-ci est jugée non seulement sur les faits incriminés, mais aussi largement sur ce qu’elle en dit et sur sa personnalité. C’est pourquoi Lapac propose un accompagnement à la fois collectif et individualisé des détenus intéressés afin qu’ils développent les capacités d’écoute et d’expression nécessaires pour devenir sujet à part entière lors des audiences qui les attendent.

Lieux d'intervention

- Niveau d'action : Locale

- Prisons : Paris-La-Santé

Informations pratiques

- Date de création : 2009
- Adhésion à des réseaux / fédération : FARAPEJ


La parole est à l'accusé (LAPAC)
33, rue Ligner
75020 Paris



Responsable(s) :

Mme. Hélène Castel




- Date de mise à jour de cette fiche : 27 novembre 2019