Fédération des Associations Réflexion-Action, Prison et Justice

Notre Histoire

L’objet de la FARAPEJ est, en “s’appuyant sur la Déclaration des Droits de l’Homme, de contribuer à l’amélioration du fonctionnement de la Justice et des forces de l’ordre et d’agir pour limiter les effets destructeurs de la prison.” Pour cela, la FARAPEJ rassemble des individus et fédère des associations qui agissent pour la Justice et souhaitent développer une réflexion au service de l’action.

La FARAPEJ est née de la transformation en fédération du réseau national ARAPEJ, qui avait vu le jour en 1980 de la réunion de huit associations agissant auprès des sortants de prisons et de leurs familles. Afin de devenir un interlocuteur fort et déterminé auprès des pouvoirs publics, la FARAPEJ est créée le 6 avril 1991, avec le parrainage de 51 personnalités issues du monde Prison-Justice.

Depuis 25 ans, la FARAPEJ est la seule fédération à regrouper des associations qui agissent tout au long de la chaîne pénale, du procès à la sortie de prison. Ce caractère généraliste permet à la fédération d’appréhender globalement les questions prison-justice, contribuant à transformer les expériences individuelles en savoirs collectifs, favorisant les rencontres et suscitant des projets communs entre les associations membres.

Les associations réunies peuvent ainsi porter un regard élargi sur leur champ d’intervention en confrontant leur expérience de terrain à ce qui se fait ailleurs, améliorer et partager leurs pratiques, construire une réflexion commune et être porteuses d’une vision et de propositions pour améliorer le fonctionnement de la justice et limiter les effets destructeurs de la prison.

Cette vision conduit la FARAPEJ et ses associations à vouloir une transformation profonde de la vie en prison, notamment par une évolution significative des moyens d’expression, de la place et de l’attention accordée aux proches, de la nature des activités et de l’organisation de la journée de détention et plus profondément par le respect de la dignité de toutes les personnes détenues. Elle conduit également à chercher à convaincre que la prison n’est qu’une peine parmi d’autres et l’incarcération qu’une étape de la sanction privative de liberté dont l’exécution doit être individualisée et qui doit prévoir une libération préparée, progressive et accompagnée.

En 2019, la FARAPEJ a adopté un nouveau projet associatif fédéral. Vous pouvez le télécharger ci-dessous.

Documents à télécharger

  Projet associatif fédéral 2019-2025   Naissance d’une Fédération - Extrait du journal "Le Réveil"

Le projet RESCALED

Agenda de la Fédération

Consulter l'agenda

Actualités récentes


Calendrier des formations


Lettre ouverte au Président de la République